__ PROCLASSIC - 5 RUE DU HARNAIS, 78120 RAMBOUILLET - 01 30 59 86 53 - 06 21 81 82 57 - proclassic@neuf.fr INSCRIPTION AU CHAMPIONNAT CONTACT

CLASSEMENTS VITESSE
CLASSEMENTS ENDURANCE
PARTENAIRES

LETTRE D'INFORMATION
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
248 Abonnés
VISITES

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Croix en Ternois était notre dernier rendez-vous de la saison. Pour l’occasion et pour fêter cela, un soleil éclatant avait décidé de nous accompagner durant tout le week-end, et comme le fond de l’air était frais « La Hi Ho », les conditions étaient idéales pour que chacun jette son dernier va-tout, grappille les derniers points de la victoire, ou tout simplement ceux qui permettent de gagner une place ou deux au classement général.

A noter également que le plateau habituel était divisé en deux grilles, une pour les Unlimited et Post Unlimted, l’autre pour les Classic 500 et 750.

Une fois de plus cette année, les records du tour sont tombés à tour de bras : par 3 pilotes en Post Unlimited, dont Christian Vite et Dominique Denis-Lutard qui ont fait sauter la barrière de la minute, mais aussi par Christian Thétiot. En Unlimited, c’est Jérôme Lefevre et Patrice Guihemjouan qui s’y sont collés. Et pour ne pas être en reste, Vincent Creance et Bernard Tabarly, faisaient aussi tomber celui des Classic 750 ! Inutile de dire que tout ce petit monde était chaud bouillant… et d’ailleurs les chutes ont été très nombreuses, heureusement sans casses autres que mécaniques.

Je vous le dis, rien n’est venu ternir ces dernières courses, à l’exception tout de même de Patrick Rigaud qui cassait son moteur lors des essais. Pas de conséquence sur son classement puisque Patrick était déjà vainqueur des Unlimited à partir de Ledenon, mais la main droite devait le démanger en nous regardant tous tourner… sans compter qu’il voyait sa 3eme place au Scratch s’envoler.

En Classic 500, petit rappel de la situation générale en place avant les deux dernières manches : 5 points d’écarts seulement séparaient Gaigeard, Bourlier et Verpeaux. Tout se jouait donc dans ces deux dernières courses et comme prévu, ça s’est passé à couteaux tirés ! Patrick Verpeaux chutait dans la 1ere session, et bien que pouvant repartir, ses chances s’amenuisaient très fortement pour la 2eme. En revanche, entre Stéphane Bourlier et Sylvain Gaigeard, l’écart à la fin de la 1ere manche était si faible, que la règle était simple pour la dernière : le vainqueur des deux remportait le titre. Les deux pilotes se sont battus coude à coude pendant un bon moment avant que Sylvain ne soit trahi pas sa toute nouvelle Yamaha KR (un problème de câble de gaz je crois). C’est donc Stéphane Bourlier qui remporte le championnat Classic 500, suivi de Sylvain Gaigeard et de Patrick Verpeaux.
Notez la présence de deux MotoGuzzi V50 sur le podium. Plutôt pas mal pour cette bien tranquille et rustique machine. Mais qu’est-ce qu’ils lui ont mis dedans !
Olivier Crepin (Yamaha XJ 400), victime d’une chute dans la 1ere course, termine finalement au pied du podium pour sa première saison, récoltant les fruits de sa régularité. Claude Rochefort avait amené une Kawasaki 400 KH avec laquelle il termine le week-end 3eme, départagé au cumul des temps de Patrick Verpeaux. Patricia Gaigeard et sa Honda 350 ferme la marche avec la 5eme place, qui est également celle qu’elle obtient au classement général de la saison. A noter tout de même la victoire de Didier Hache dans la 2eme manche (mais malheureusement non partant dans la 1ere).

En Classic 750, Jacques Danzer était nanti d’une avance significative, et on aurait pu croire qu’il se serait contenté de gérer tranquillement pour conclure une saison sans faute, avec jamais moins bien qu’une 3eme place sur toute les courses. C’est mal le connaître, et il a piloté aussi vite que d’habitude, terminant 2eme et 3eme des deux manches, il remporte la saison 2007 avec 11 points d’avance sur Vincent Creance, lequel se mord encore les doigts de sa panne d’essence au Mans qui lui aura finalement fait perdre le titre. Pour se rattraper, il réalise à Croix les deux pôles, les deux victoires, et fait tomber le record du tour en Classic, tout en régalant le public d’une arsouille mémorable avec Bernard Tabarly dans la 2eme manche : 20 tours roue dans la roue et 25/100eme d’écart sur la ligne d’arrivée. Bernard Tabarly est donc 2eme du week-end, sachant qu’il tournait dans la 1ere course avec sa petite (mais très rapide) Bultaco 350. Il récolte une 3eme place au général qui ne reflète pas son niveau de pilotage, victime de 4 résultats blancs. En 4eme position, Patrice Guilhemjouan avait ressorti sa 750 Daytona avec laquelle il avait gagné le challenge en 2005. Cela a d’ailleurs permis de voir à quel point les motos ont progressées en deux ans, sa machine ne pouvant plus lutter en vitesse pure avec les avions de chasse que sont devenus les Guzzi, Norton et Suzuki GT. Franck Arnold prend la 5eme position à Croix, et la 5eme position au classement général : toujours aussi constant ! David Boisnard s’est beaucoup donné ce dernier week-end, tellement qu’il chutait dans la 2eme manche. Ne faisant pas les choses à moitié, il a bien froissé sa Honda Martin. Si David ne savait pas quoi faire cet hiver, il a trouvé une occupation… Quant à Philippe Desmaret (Kawasaki 650Z), lui avait choisi la 1ere manche pour tâter du bitume. On aime bien se répartir les rôles au sein des Poireaux Un Team. Pour finir, David est 4eme au général, et Philippe 6eme.



Coté Unlimited, Patrick Rigaud n’a donc pu courir, moteur cassé, mais remporte le titre Unlimited pour la 3eme année consécutive. Une saison aussi parfaite que son pilotage, Patrick ne donne jamais l’impression de forcer. Il a pourtant taquiné à plus d’une reprise les Post Unlimited, et cela ne pouvait pas se faire en touriste. Maîtrise, Vitesse, Régularité, Sympathie, sous les 4 mamelles de Patrick ! Puisque Patrick ne pouvait courir, il fallait un remplaçant et Jérôme Lefevre a relevé le défi. Cela faisait d’ailleurs un moment que Jérôme était revenu aux avant postes avec sa TZ 350 (chronométrée à 247Km à Magny-Cours, excusez du peu !). Il concrétise de la plus belle manière à Croix avec la pôle des Unlimited, les deux victoires, un chrono flirtant avec la minute, et deux 3eme place aux scratch. Contrat rempli, et un pilote qui annonce la couleur pour l’année prochaine. Juste derrière lui, c’est Patrice Guilhemjouan qui termine 2eme à Croix, et tant qu’à faire, aussi au général. Derrière lui, Franck Bachelet à confirmé une fois de plus la très forte progression qu’il a acquise toute au long de cette 2eme saison : il est 3eme à Croix, et 3eme au général. Pour l’aider, il dispose d’un des meilleurs moteurs du plateau avec sa Honda 1100 R. Raymond Fabulet et sa TZ auraient bien aimé joué les troubles fêtes, mais échoue tout de même au pied du podium. François Degardin s’est craché dans les mains, et finit 5eme devant Eric Laleouse qui étrennait sa monture de l’année prochaine, une Honda mis au point par Patrick Guilhemjouan. Après eux venait une meute de 5 RDLC emmenés par Claude Rochefort et Fabrice Duffaut à égalité de points, Dave Gough, Sylvain Amen, et Patrick De La Grange, dans laquelle se sont intercalés Daniel Drevet (une seule manche sur sa Kawa 1166), Hervé Lion (Honda 900) et Daniel Cusimano (Kawa Martin). Olivier Cuinet (Kawa Martin) fermait courageusement la marche en courant avec un dos bloqué.

Chez les Post-Unlimited, Dominique Denis-Lutard partait avec un avantage aux points sérieux. Mais pilote fougueux, il y avait toujours le risque d’une chute en tentant d’aller chercher la Ducati 851 de Christian Vite, moto bien supérieure à sa GSXR. Dominique a assuré le spectacle en passant sous la minute, mais s’est abstenu intelligemment d’aller risquer son titre en tentant l’impossible. Il termine deux fois deuxième, et empoche le titre 2007 avec 32 points d’avance, en récoltant exclusivement des victoires ou des 2eme places. Le Talent !
Christian Vite remporte les deux manches de Croix, mais termine 3eme au général en raison de 4 résultats blancs. Christian Thétiot est deux fois 3eme, ce qui lui permet d’offrir la 2eme marche du podium au général à sa GSXR. Encore un pilote brillant et régulier, avec l’argent comme récompense.
C’était bien serré derrière eux entre Philippe Legrand qui avait troqué sa Ducati 851 contre sa Suzuki GT 750 et Benoit Arnold sur GSXR. Le cumul des temps donne Philippe vainqueur, mais de bien peu. Gérald Faguais suit avec 20 points, puis à nouveau le cumul des temps pour départager Thibaut Larruat de Dider Nezan à l’avantage de ce dernier.

Les feuilles de chronos :
1ere manche Classic
2eme manche Classic

1ere manche Unlimited
2eme manche Unlimited