__ PROCLASSIC - 5 RUE DU HARNAIS, 78120 RAMBOUILLET - 01 30 59 86 53 - 06 21 81 82 57 - proclassic@neuf.fr INSCRIPTION AU CHAMPIONNAT CONTACT

CLASSEMENTS VITESSE
CLASSEMENTS ENDURANCE
PARTENAIRES

LETTRE D'INFORMATION
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
245 Abonnés
VISITES

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Ledenon est déjà un circuit assez déstabilisant en soi, alors quand on y rajoute un bon coup de Mistral qui prend un malin plaisir à souffler au plus fort dans les zones aveugles…
Cela dit, à toute chose malheur est bon, nous avions le vent dans le dos pour monter la grande côte de stands !
Bref, ça soufflait fort pendant les essais et les qualifs, mais clément, Eole s’est tout de même calmé pour les courses qui se sont déroulées normalement.

Beaucoup de nouveaux ce week-end : Christophe Carasco sur une Honda RC30, deuxième apparition de ce mythe dans le challenge (la RC 30, pas Christophe…), Jean-Pierre Soto sur TZ, Denis Coumoul sur une très rapide Honda 500, Jean-Pierre Busquet sur une Pantah, Patrick Guibert sur une bien belle Norton Seeley 750, François Fressard sur une BMW 750, Didier Layre également sur une Pantah, Thomas Thomson sur une bien jolie BSA Rob North 750, Jean-Pierre Sanchez sur une TZ. Ouf, j’espère n’avoir oublié personne !

Nous avions aussi un invité de marque : Jean-Paul Lecointe et sa TZ, Champion d’Europe en ICGP. Tout le plateau a pu se rendre compte que c’est un sacré pilote (il nous a gratifié d’un superbe chrono de 1’34’’555 qui établit un record du tour qui sera difficile à battre). Avec un temps pareil, il remporte bien sûr les deux manches, mais refuse de marquer des points pour ne pas perturber le classement général en cours : c’est ce qui s’appelle être un gentleman !

Du coté des mauvaises nouvelles, c’est Dominique Bonvicini qui s’y colle en prenant une très grosse boite dans le triple gauche au cours des essais. Plusieurs cotes, omoplate, poignet, Dominique a dégusté et il serait étonnant qu’il puisse courir le dernier week-end de la saison à Croix… Tous les pilotes s’associent aux organisateurs pour lui souhaiter le meilleur rétablissement possible.
Didier Nezan avait hésité à venir : anxieux et contracté au moment du départ, il chute dans la 1ere manche et se froisse un peu l’épaule. Il prendra tout de même le départ de la 2eme manche pour terminer cette fois sans encombre. Moi, je dis bravo.

En Classic 500, Denis Coumoul sur une Honda 500 extrêmement bien préparée et très bien maniée remporte très aisément les deux manches : un tour d’avance sur ces poursuivants à chaque fois, pas de contestation possible. C’est Sylvain Gaigeard qui vient derrière en finissant deux fois 2eme sans rencontrer d’opposition sérieuse cette fois-ci. Stéphane Bourlier avec sa Guzzi V50 est 3eme dans la 1ere manche, mais un problème de sélecteur l’empêchera de finir la 2eme course. Le résultat est sans appel, il termine le week-end dernier, derrière son co-équipier Patrick Verpeaux, lui aussi sur Guzzi. Christian Monchecourt aurait bien voulu jouer les troubles fêtes, mais il n’a pu prendre le départ d’aucune des courses en raison d’une vicieuse panne électrique.
Le classement général est hors du commun : il n’y a que 5 points d’écarts entre le 1er et le 3eme, et qu’un point entre le 1er et le 2eme. Ca va se régler au couteau entre ces trois là pour le dernier week-end de la saison à Croix !

En Classic 750, personne n’a pu aller chercher Vincent Creance sur sa Guzzi et il remporte les 2 manches en profitant bien de l’absence de Bernard Tabarly, non mais ! L’inévitable Jacques Danzer est 2 fois second, confortant ainsi sa position au général, nous y reviendrons. Patrick Guibert et sa Norton Seeley est 2 fois 3eme, et ramène une coupe pour sa première participation dans le challenge… David Boisnard est 2 fois 4eme. Tout ce petit monde était bien régulier, mais avec chaque fois de gros écarts. Donc pas de vrai suspense en tête de course. Franck Arnold est sa 4 pattes Honda Martin est 5eme en 1ere manche, mais n’a pu terminer la 2eme à cause de la perte d’un cylindre (si quelqu’un le retrouve, lui renvoyer, merci !). François Fressard (BMW) et Patrick Delaunay (Honda) sont ex-aequo, mais le cumul des temps est clairement à l’avantage de François.
La situation à Croix sera la suivante : Danzer devance Creance de 19 points, qui devance Boisnard de 24 points, qui devance Tabarly de 5 points. Bref, impossible de prédire avec certitude le podium final. Il suffit d’une casse ou d’une chute pour chacun pour que tout soit remis en cause. Mais Jacques est tout de même très bien parti…

Coté Unlimited
, Patrick Rigaud Remporte une fois de plus les deux manches, et largement. Le suspense est terminé en ce qui le concerne puisqu’il devance Patrice Guilhemjouan de 60 points ! Le triplé est d’ores et déjà acquis pour Patrick. Respect ! En l’absence de Christophe Durand, Patrice Guilhemjouan ne devait se méfier que de Franck Bachelet. Contrat rempli : il termine deux fois 2eme et Franck deux fois 3eme. Un Franck qui fait une très belle saison puisqu’il est maintenant à un seul point de Christophe Durand pour la 3eme place au général. Il dispose en tout cas d’un moteur redoutable en terme de puissance pure. Au pied du podium, on trouve Jean-Pierre Soto sur TZ, la coupe n’était pas loin pour une première fois chez nous. Vient ensuite Sylvain Amen qui ne dispose plus d’une 350 RDLC aussi rapide qu’avant, peut- être un peu usée. Viennent après dans l’ordre François Degardin, 6eme, Jean-Pierre Busquet sur Pantah, Daniel Cusimano sur Kawa Martin 1000, Didier Layre sur Pantah est 9eme, mais avec une seule manche, victime d’une panne dans la 2eme course ou il était très bien parti. Claude Rochefort sur RDLC est 10eme, puis Raymond Fabulet qui joue de malchance ave une nouvelle panne sur sa TZ dans la 2eme manche. Jean-Pierre Sanchez aussi sur TZ est 12eme avec également une seule manche courue, puis Pierre Eline est 13eme départagé au cumul des temps de Dave Gough, 14eme. Hugues Arnold ferme le score en n’ayant aussi pu courir malheureusement qu’une seule manche (sélecteur cassé, je crois…).

Chez les Post-Unlimited, la RC30 est une vraiment excellente machine, et celle de Christophe Carasco l’était tout particulièrement… Il en fallait plus pour décourager Dominique Denis-Lutard qui s’est battu tout le week-end avec sa GSXR, malgré un poignet encore douloureux après sa chute du Vigeant. Vainqueur lors de la 1ere manche, il devra tout de même s’incliner sur Carasco dans la seconde, ne voulant surtout pas compromettre son championnat par une seconde chute. Le cumul des temps sacre donc Christophe Carasco, mais pour seulement 8/10eme. Dominique est donc maintenant à l’abri de Christian Vite qui était absent, mais pas totalement de Christian Thétiot qui le suit au général 28 points plus loin. 28 points, c’est beaucoup, mais pas suffisant pour être tout à fait sûr. En tout cas, Christian est sa GSXR ont monté de rythme en cette fin de saison. Benoit Arnold a bien roulé également, surtout dans la 2eme manche. Il fera sans doute parti des pilotes à surveiller l’année prochaine. Il finit 4eme du week-end, suivi par Didier Nezan aussi sur GSXR qui n’a pu marquer des points que dans la 2eme manche.
Comme en 750, rien n’est encore joué, particulièrement pour l’argent et le bronze puisqu’il n’y a que 24 points d’écarts entre Thétiot, Vite et Arnold…

Les feuilles de chronos :
1ere manche
2eme manche


Prochain rendez-vous à Croix en Ternois les 22 et 23 septembre. Les 4 catégories Classic 500, Classic 750, Unlimited et Post Unlimited seront en piste, mais réparties en 2 grilles réunissant les Classic d’un coté, et les Unlimited de l’autre.