__ PROCLASSIC - 5 RUE DU HARNAIS, 78120 RAMBOUILLET - 01 30 59 86 53 - 06 21 81 82 57 - proclassic@neuf.fr INSCRIPTION AU CHAMPIONNAT CONTACT

CLASSEMENTS VITESSE
CLASSEMENTS ENDURANCE
PARTENAIRES

LETTRE D'INFORMATION
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
245 Abonnés
VISITES

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Tout d’abord, Philippe Fréon souhaite la traditionnelle bienvenue aux nouveaux pilotes qui nous ont rejoints en ce début de saison : Franck Bachelet, Christophe Baur, David Boisnard, Olivier Cuinet, Jacques Danzer, Christophe Durand, Gérald Faguais, Cedric Gueguan, et Hervé Lion. Beaucoup débutent en compétition, mais on ne présente plus Jacques Danzer ni Gérald Faguais, grands habitués des formules Afamac...
Bien qu’ils étaient déjà présent à Nogaro l’année dernière, il faut aussi indiquer que Raymond Fabulet, Philippe Legrand et Bernard Tabarly ont rempilé dans le Challenge ProClassic-Afamac 2006. J’espère n’avoir oublié personne !

Le week-end à Magny-Cours a été caractérisé par des conditions de pistes très piégeuses, vraie patinoire lors des essais, alternant zones humides très glissantes et zones sèches lors de la première course, pour finir dans des conditions enfin normales l’après-midi.
Les grosses Unlimited ont donc été à la peine le matin, handicapées par leurs watts et leur poids.
Sinon, cette première rencontre a été aussi marquée par de nombreuses déceptions : chutes de Francis Semence et de Cédric Guéguan accompagnées de bobos sans gravité, mais qui les empêcheront tout de même de courir les courses ; casse de vilebrequin pour José Moyano qui n’a pu réparer faute de pièce; et grosses rages pour Laurent Badie et Patrick Delaunay qui n’ont pas été qualifiés pour une bête histoire de passage par les stands entraînant l’absence de tout chronométrage !
Il faut en profiter pour le rappeler : il faut faire trois tours minimum pour être qualifié et pour cela, le transpondeur doit passer trois fois sur la ligne d’arrivée, ce qui n’arrive pas quand on passe par les stands… « too bad ! »

Bref, tout le monde était sur des œufs lors des qualifs, sauf François Degardin (Kawa 1000), déchaîné, détenteur du meilleur temps, et qui a donc signé sa première pôle position : plutôt fier, et avec raison ! Parti en tête dans la première manche, une rupture de joint d’embase le contraindra à l’arrêt dès le deuxième tour. Dommage, François était bien parti pour épater tout le monde. C’est Vincent Creance sur MotoGuzzi qui créera finalement la surprise en remportant la manche sur un très gros freinage dans le dernier virage, passant in-extremis Alain Bourachdene qui avait fait toute la couse en tête. Christophe Baur, nouveau venu qui semble bien habile avec sa GSXR, finit 3eme. Une première manche très disputée à tous les étages de la course : pas moins de 11 pilotes ont franchi la ligne avec des écarts de quelques dixièmes !

Plutôt absentes lors de la 1ere manche, les grosses cylindrées sont revenues en force sur le sec lors de la 2eme course, facilement remportée par Patrick Rigaud sur sa Kawasaki 1166. Nouvelle performance de Vincent Creance qui prend la 2eme place devançant de 8 secondes Eric Laléouse sur GG 1135, suivi à 3/10eme par la petite Rotax de Gilles Hampe et à 9/10eme par la Suzuki 750 de Philippe Legrand. Chaude 3eme place…

En Classic 500, Les pilotes étaient un peu à la peine sur un circuit rapide comme Magny-Cours. Bernard Tabarly a tout de même placé sa superbe Bultaco 350 en 8eme position lors de la 2eme manche. Beau résultat, qui fait d’autant plus regretter son absence lors de la 1ere manche sur problème mécanique. Didier Hache (Kawasaki 500) en profite et prend la tête du Challenge, suivi a égalité de points par Sylvain Gaigeard et Frédéric Erchoff, Sylvain le devançant au cumul des temps. Viennent ensuite David Boisnard sur Yamaha 400 XJ et Olivier Cuinet sur une Honda CB 500 « stock », qui débutent leur apprentissage de la compétition. Patricia Gaigeard a dû abandonner lors de deux manches, la série noire mécanique continuerait-elle ?

En Classic 750, Vincent Creance était l’homme fort du week-end, en terminant 1er et 2eme au scratch, et deux fois 1er dans sa catégorie, et ce malgré la présence des rapides Suzuki TR 750 de Jacques Danzer (2eme) et de Philippe Legrand (3eme), tous deux à égalité de points, départagé au cumul des temps au profit de Jacques. Franck Arnold suit à seulement 2/10eme de Philippe lors de la première manche, mais n’a pu suivre le rythme de la seconde. Patrick Delaunay, non qualifié comme on l’a vu pour une bête histoire de passage par les stands, est reparti on ne peut plus frustré…

En Unlimited, le décompte final révèle Alain Bourachdene vainqueur, bien qu’un peu en délicatesse avec le freinage de sa Yamaha 750 FZ. Il est suivi de Gilles Hampe qui tire bien son épingle du jeu avec sa Rotax en finissant deux fois 3eme. Patrick Rigaud prend la 3eme place, victime d’une mauvaise 1ere manche où il a été handicapé par des problèmes de réglage d’allumage. Suivent Eric Laleouse et Patrice Guilhemjouan, qui n’ont pas été assez régulier sur les deux manches. Sylvain Amen (RDLC), en petite forme ce week-end, devra se satisfaire d’une 6eme place, mais il nous attend tous à Nogaro ou il a prouvé savoir être très rapide… Sylvain est à égalité de points avec Christophe Baur (GSXR) qui n’a pas pu prendre le départ de la 2eme manche sur problème mécanique. Christophe a néanmoins remporté la 3eme place dans la 1ere manche, ce qui pourrait bien révéler un sérieux candidat pour la suite… Gérald Faguais suit, bien avisé en choisissant sa Guzzi sur le mouillé puis son GSXR sur le sec. Jérôme Lefevre doit encore s’habituer au TZ avant de pouvoir l’exploiter dans toutes les conditions de pistes, mais tout le monde s’attend à ce que cela se fasse très vite ! Hugues Arnold s’est battu comme un beau diable avec son frère Franck durant toute la deuxième manche (5/10eme d’écart), et je peux témoigner qu’il ne se faisait pas de politesses… Sous la barre des 10 points, on trouve Raymond Fabulet (TZ), 6eme dans la 1ere course mais contraint à l’abandon dans la 2eme. Puis, Franck Bachelet sur Honda 1100 R, en délicatesse avec sa fourche, Philippe Fréon n’ayant pu courir que la 2eme manche, et en plus avec sa 450 Honda, Christophe Harmand (GSXR), Jean-Claude Darlet (Guzzi), Hervé Lion (RDLC) et enfin Christophe Durand (GG 1135). Un mot encore sur Christian Vite avec son Ducati TT2 qui repart sans points, d’abord victime d’une chute le matin, puis d’une panne l’après-midi. Il a cependant eu le temps de démontrer qu’il avait compris le mode d’emploi de sa machine en se plaçant immédiatement aux avant-postes : il faudra compter avec lui pour la suite !

Rendez-vous à Nogaro les 6 et 7 mai.

PS. Les machines inscrites n’étant pas toujours prêtes en ce début de saison, certains pilotes ont utilisé des motos de remplacement. C’est le cas de Philippe Fréon classé en Unlimited sur sa Honda 450, en prévision d’une superbe Kawasaki Segoni. Idem avec Gérald Faguais alternant entre MotoGuzzi et GSXR, et Patrice Guihemjouan qui prévoit d’utiliser une Honda 1100 RS.

Les feuilles de chronos :
1ere manche
2eme manche