__ PROCLASSIC - 5 RUE DU HARNAIS, 78120 RAMBOUILLET - 01 30 59 86 53 - 06 21 81 82 57 - proclassic@neuf.fr INSCRIPTION AU CHAMPIONNAT CONTACT

CLASSEMENTS VITESSE
CLASSEMENTS ENDURANCE
PARTENAIRES

LETTRE D'INFORMATION
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
245 Abonnés
VISITES

   visiteurs

   visiteurs en ligne


Quelques instants pris sur le vif dans les stands et pendant la course.


En endurance, l’obsession, c’est le temps : la première action de Vincent Minot, c’est de pouvoir le mesurer…



En endurance, la seconde obsession, c’est la sécurité. On ne badine pas avec le règlement concernant les équipements obligatoires…



La famille Arnold avait fait les choses comme il faut concernant l’assistance.



Le calme règne dans le stand du team Endurance 68. Il ne faut s’y fier, Romain Stolz et Christian Ehret seront les vainqueurs des Superbikes



La 85 du team Twilight est fin prête. Il ne reste plus qu’a équiper l’assistance. Phil Davenport et Paul Remaud mèneront la GSX à la victoire en catégorie Classic.



Encore du coté des anglais, le team Steel Craft H.R . représenté par Mark Capewell et Andrew Hunt avaient amené du beau matos. Ils ont promis de revenir l’année prochaine, et on l’espère bien.



Dernière recommandation de David Hebert à Dominique Denis-Lutard avant le départ



Idem coté anglais. Visiblement, leur moulbif fait du bruit !



L’organisation a été vraiment pro pendant tout le week-end. Comme nous étions quelques équipages débutants, cela a bien aidé.



Pro ne veut pas dire chiant, et les organisateurs de la FFM et du Circuit de Croix ont su aussi être très efficaces tout en restant sympas et décontractés.



Premier ravitaillement pour le team Forza Quatro avec Daniel Cusimano et Patrick Delaunay. C’est le bon emplacement pour l’extincteur, c'est-à-dire dernière le carénage pour que celui-ci ne dévie pas le jet en cas de besoin…



Ravitaillement également pour les anglais, mais sans bière pour l’instant !



Quand on n’a qu’une personne pour l’assistance et qu’il est préposé à l’extincteur, on se débrouille très bien entre pilotes. François Degardin et Vincent Creance.



Arrêt pour Jean-Pierre Serin, cornaqué efficacement par Philippe Caron.



A chaque arrêt, il y a presque toujours des points de détails à régler ou à contrôler.



Ce n’est pas le team Stink Huile (Dave Gough et Christian Degardin qui diront le contraire !



Retour sur la piste pour Georges Guirado qui formait avec Vincent Minot le team Declic



On sent bien ici l’excitation qui accompagne chaque arrêt…



Une bonne partie de la course se fait aussi à cet endroit… et un bon panneautage est indispensable quand on joue la gagne.






L’arrêt au stand pour crainte de fuite d’huile qui coutera la 2eme place à l’équipage Optimum représenté par Philippe Fréon et Jérôme Lefèvre.



Jérôme Lefèvre repart après autorisation des commissaires, mais trop tard pour espérer rejoindre Stink Huile.



Fin de journée, fin de course. Tout le monde rentre au stand après le drapeau à damier.



Les meilleurs n’ont pas fini : podium et présentation des machines de rigueur !